Bannière
AHQ Nouvelles-News RSS
Ensemble pour le changement: International Bridges to Justice PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Me Anne-Christine Boudreault (Genève, Suisse)

International Bridges to Justice (IBJ) est une organisation non gouvernementale ayant son siège à Genève. Elle a pour vocation la promotion d’une justice équitable et la protection des droits fondamentaux, particulièrement dans les pays en voie de développement. IBJ travaille en partenariat avec les intervenants des pays désirant mettre en place les conditions favorables aux changements du système de justice. La méthode employée n’est pas celle de la dénonciation mais plutôt de l’accompagnement.

L’organisation agit sur trois axes définis : le renforcement des compétences des avocats par la formation professionnelle, la réforme de la justice pénale et la mise en place de campagnes d’information et de sensibilisation. A cette fin, IBJ recrute dans les pays hôtes des avocats ou juristes qui souhaitent se joindre à sa cause et devenir « fellows ». Ceux-ci reçoivent un soutien financier et sont formés par l’organisation.

Après avoir aidé l’équipe à la préparation d’une formation destinée aux avocats du Zimbabwe, j’ai travaillé à l’élaboration de celle prévue au Burundi et au Rwanda, à laquelle j’allais physiquement participer. J’ai donc dû me familiariser rapidement avec les systèmes juridiques de ces pays africains. Des terres arides, de la chaleur et des gens fort accueillants nous attendaient à Bujumbura. La formation de quatre jours au Burundi réunissait des avocats, des officiers de police, du personnel de prison et des magistrats. Le but de la formation était de renforcer la compréhension et le dialogue entre les différents acteurs du système de justice afin qu’ils tendent vers un but commun : l’amélioration du système de justice de leurs pays. Les participants ont été formés aux standards internationaux en matière de justice et ont parfait leurs connaissances des procédures criminelles en matière juvénile et de procédure pénale. La première partie de la formation visait l’élaboration du thème et la théorie de la cause, ainsi que la gestion d’une affaire. Kellie Krake, directrice de la formation d’IBJ a ensuite enchaîné avec une formation sur l’interrogatoire et le contre-interrogatoire des témoins avec des exercices de simulation et de reconstruction de scènes de crime.

Par la suite, nous nous sommes rendus au Rwanda où une trentaine d’avocats étaient regroupés au bureau de Kigali. Après une matinée dédiée à la mise à jour des connaissances techniques des participants par l’entremise d’exposés et d’ateliers, l’après-midi a été réservée à leur formation à titre de formateur.

Ces formations sont une occasion inégalée pour échanger sur nos systèmes de droit respectifs, ainsi que pour faire du comparé et poser un regard critique sur notre propre système de justice. Les participants ont démontré un grand intérêt envers le fonctionnement du système de justice pénale canadien, ainsi qu’aux moyens qu’ils pourraient employer pour atteindre la même efficacité.

 

Retour
Copyright © 2017. Tout droits réservés - All Rights Reserved - Association des Avocats Hors Québec (AHQ)