Bannière
AHQ Nouvelles-News RSS
Liste des candidats pour le CA AHQ 2012-2013 PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

Me Sébastien Brousseau (Candidat Région “Reste du Monde”)

seb

Je suis diplômé en droit de l’Université de Montréal, graduation de 1996. Membre du Barreau du Québec, j’ai aussi étudié les sciences politiques, la criminologie et le cinéma à la même université. J’habite en Asie depuis 2002. J’ai d’abord habité deux ans en Chine avant de m’établir en Thaïlande. Depuis 2007, je dirige une firme d’avocats à Nakhon Ratchasima, soit environ 250 km au nord de Bangkok. Nous œuvrons principalement en droit de la famille, droit immobilier et droit corporatif. J’ai aussi l’occasion de voyager souvent en Asie, principalement au Cambodge, Laos, Vietnam, Malaisie, Hong Kong, etc. Cette année, j’ai déjà prévu des voyages en Indonésie, Népal, Inde et Birmanie.

Par le passé, je me suis beaucoup impliqué dans des ONG au Québec, surtout entre 1993 et 2002. J’ai été président, secrétaire, et coordonnateur de différents organismes, surtout en matière de justice et de la défense des droits de la personne. On parle de Parents-Anonymes, Tel-Ressources, L’Office des Droits des Détenu-e-s, une coopérative d’habitation et de l’Association des Étudiants Universitaires du Québec.

L’an dernier, j’ai pu connaître l’AHQ et j’ai commencé à m’impliquer pour l’organisme. J’ai aidé l’AHQ en montant gratuitement le site internet. J’ai travaillé de concert avec Marc Porret de façon à réduire les coûts d’opération de l’AHQ et maximiser la visibilité et présence de l’organisme. J’héberge aussi le site sur mon serveur et je maintiens le site de l’AHQ à jour avec Marc Porret de façon bénévole.

Parce que l’Asie est une partie importante du monde et que je la connais très bien, de par mon expérience dans les organismes à but non-lucratif, de par mes connaissances en informatique et autres, je crois être un candidat idéal pour le Conseil d’administration et serais content d’accomplir ce travail si les membres de l’AHQ décident de m’accorder leur support.                                             

Me Velamah Cathapermal (Candidate Région “Reste du Monde”)

Velamah

Velamah Cathapermal est membre du Barreau depuis 1991. Après quelques années d’exercice à Montréal dans le domaine du droit de l’environnement et des télécommunications, Velamah pratique le droit à l’étranger.

Sa pratique se concentre principalement dans le droit des télécommunications et de l’informatique, le droit d’auteur et la propriété intellectuelle, le droit de la concurrence, avec une expérience multi-juridictionnelle dans la régulation des télécoms.

Depuis 2004, Velamah a rejoint le groupe France Telecom-Orange et participe régulièrement aux conférences stratégiques sur le droit des télécommunications, de l’informatique et de la propriété intellectuelle tant en Europe qu’en Afrique. Elle est appelée à représenter le groupe tant devant les instances judiciaires qu’administratives.

Velamah est aussi membre du Barreau de l’île Maurice, et membre agréé du groupe ADR de UK (Alternate Dispute Resolution).

Ma candidature au sein du CA de l’AHQ est principalement motivée par deux raisons, notamment d’une part de continuer le travail déjà amorcé en 2009/2010 au sein du groupe de travail afin que les recommandations du Rapport Plourde soient mises en œuvre et d’autre part de promouvoir et valoriser la pratique du droit hors Québec.

En tant que membre de l’équipe ayant collaboré au Rapport Plourde, je considère que ce serait un atout majeur pour l’AHQ d’œuvrer dans la continuité dans sa stratégie vis-à-vis du Barreau.

Les Avocats hors Québec ont besoin d’une équipe solide, dynamique et unie face au Barreau.

Si ma candidature est retenue, j’apporterai tout le soutien et collaboration nécessaires afin que les objectifs de l’AHQ soient atteints. Je propose aux  membres  de l’AHQ mon expérience, mes connaissances et mon énergie à fin  de  promouvoir  et  sauvegarder nos intérêts.


Me Bernard Colas (Candidat Région « Québec »)
Bernard

Secrétaire de l’AHQ depuis 2 ans, j’exerce le droit du commerce international et de la propriété intellectuelle au sein de l’étude Colas Moreira Kazandjian Zikovsky, sencrl (www.cmkz.ca) à Montréal à conseiller des entreprises actives au niveau international et des institutions. En plus d’être Consul honoraire de Mauritanie, je suis membre de conseils d’administration de plusieurs associations professionnelles, telle l’Association de droit international, chapitre canadien (ILA-Canada) que je préside, la Section de droit international de l’ABC Québec, et le Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM). J’ai aussi contribué à la mise sur pied et aux travaux du Groupe de travail relatif à l'exercice de la profession hors Québec et participe activement à ses travaux.

Avant de revenir à Montréal en 1995, j’ai séjourné 10 ans en Europe. Au cours de ce séjour, j’ai notamment obtenu un doctorat à l’Université de Paris 1, travaillé à l’IFPI (Londres), à l’OCDE à Paris et en pratique privée, et présidé l’Association des avocats du Barreau du Québec en France.



Ma candidature au poste d’administrateur est motivée tant par mon expérience européenne que par le désir de contribuer à une meilleure reconnaissance du rôle et de la réalité des avocats au Barreau du Québec exerçant à l’étranger.

En effet, je connais bien cette réalité ayant travaillé pendant une dizaine d’années à Londres au sein de la Fédération internationale des producteurs de disques et de vidéos (IFPI) et à Paris auprès de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). J’y ai également obtenu un doctorat en droit international économique de l’Université de Paris 1 et y ai écrit des livres sur les accords économiques internationaux dont Global Economic Co-operation. J’ai aussi présidé pendant plusieurs années l’Association des avocats au Barreau du Québec en France.


Me Geneviève Dufour (Candidate Région « Québec”)
Genevieve_MG_6303

Je suis professeure en droit international public à la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke depuis janvier 2008. J’y enseigne des matières relevant du droit international économique et du droit international public. Aussi, je suis Responsable du cheminement de maîtrise en droit international et politique internationale appliqués qui vient d’être créé et qui recevra sa première cohorte en septembre 2012. Je suis vice-présidente de la Société québécoise de droit international (SQDI), membre du comité de direction de la Revue québécoise de droit international (RQDI) et vice-présidente du Réseau francophone de droit international (RFDI). À ce dernier titre, je suis, entre autres, responsable d’encadrer l’organisation et la tenue annuelle du concours de plaidoirie en droit international public Charles-Rousseau. En 2011, j’ai publié un ouvrage aux éditions Bruylant, intitulé Les OGM et l’OMC. Je suis membre du Barreau du Québec depuis 2002. J’ai pratiqué comme avocate criminaliste, quelques années, chez Shadley Battista. J’ai aussi été consultante pour le compte de l’Association internationale des avocats de la défense (AIAD) que j’ai, entre autres, représentée à New York dans le cadre des conférences préparatoires qui ont suivi l’adoption du Statut de Rome en 2000.


Je pose ma candidature à l’Association AHQ pour plusieurs raisons. D’abord, à titre de professeure en droit international, je suis particulièrement touchée par les divers dossiers qui sont au cœur du mandat de l’Association, dont celui visant à faire reconnaître, par le Barreau du Québec, le statut de membre inactif. À ce titre, je propose d’établir une coopération officielle entre l’AHQ et l’Association des professeurs en droit du Québec (APDQ) qui sont aussi pour la plupart des membres inactifs. Ensuite, je souhaite particulièrement entretenir des liens avec les avocats québécois qui pratiquent ici comme à l’étranger dans le domaine du droit international. Un professeur doit être en mesure de prendre le pouls de la pratique afin de rendre ses travaux et ses enseignements ancrés dans la réalité. À titre de vice-présidente de la Société québécoise de droit international, j’aimerais développer des activités conjointes qui permettraient aux avocats de passage ou de retour au Québec d’offrir des conférences ou des formations. Finalement, à titre de directrice d’une maîtrise offrant un cheminement professionnalisant, je crois essentiel que le milieu académique développe des liens avec le milieu professionnel et vice-versa.

Pour toutes ces raisons, je souhaite m’impliquer dans l’AHQ : par le biais de mon réseau, j’ai le sentiment d’être en mesure d’apporter à l’association une visibilité certaine et de participer à la conclusion d’ententes de partenariats qui pourraient être riches en retombées tant pour les avocats, le milieu académique que les étudiants, nos futurs collègues.

Me Isabelle Faulkner (Candidate Région “Europe”)
Isabelle

Me Isabelle Faulkner, LL.L est membre du Barreau du Québec depuis 1995 et directrice de la compagnie britannique Sibalen Limited.  Elle est aussi solicitor au Law Society of England and Wales et avocate aux barreaux de la République Tchèque et de la Roumanie.  Son conjoint, Me Michael Tétreault Schilling, est membre du Barreau du Québec et solicitor au Law Society of England and Wales.  Me Faulkner a créé, en partenariat privé, un projet d’école primaire bilingue à Londres.  Elle fut aussi, pendant 3 ans, membre du conseil d’administration d’une prestigieuse école internationale à Bucarest, Roumanie.  Auparavant, Me Faulkner était avocate dans de grands cabinets anglais à Budapest, Prague et Bucarest où elle s’est spécialisée en droit des fusions et acquisitions, des privatisations et immobilier.  Elle habite Londres depuis plus de 8 ans.

 


C’est avec un enthousiasme renouvelé que je pose ma candidature au poste d’administratrice de notre association.

Depuis plusieurs années, nous, les membres du conseil d’administration de l’AHQ, avons travaillé pour faire avancer la cause des avocats hors Québec auprès du Barreau du Québec, et mettre en évidence les enjeux réels qu’ils⁄elles font face au quotidien.  Je désire consolider les acquis que nous avons pu obtenir du Barreau.  Mais le travaille n’est pas terminé. Je compte poursuivre le plan stratégique de l’AHQ et, entre autre, trouver une résolution aux questions de la cotisation des membres hors Québec et de la formation continue.

Depuis les deux dernières années, j’ai, entre autre, compilé avec mes collègues administrateurs, la liste de tous les membres du Barreau hors Québec afin qu’ils⁄elles puissent contacter l’AHQ, participer à ses activités et s’enregistrer sur notre site web. J’ai aussi organisé le lancement officiel de l’AHQ à Londres en collaboration avec la Délégation Générale du Québec.

Les besoins des avocats œuvrant hors Québec sont différents et le Barreau du Québec se doit de reconnaitre cette réalité et l’inclure dans sa mission pour le bénéfice de tous ses membres, quel que soit leur situation géographique et leur champ de pratique.

J’aimerai poursuivre mes engagements auprès de notre association et continuer à valoriser nos compétences toutes aussi diverses qu’étendues à travers le monde.

Me Christine Jolin (Candidate Région “États-Unis”) Jolin2

I have been a member of the Quebec Bar since 1990. My work experience includes but is not limited to, working as a litigator in Montreal to drafting legal training projects for the Federal Justice Department in Ottawa. I also developed university level teaching projects and taught law at the University of Palacky in the Czech Republic.

 

I have been working in the United State since 1996 in such fields as Immigration, international development, Torts litigation and Child Welfare law. This type of work requires  me to work with many types of entities, community partners, government officials, lawyers, judges and diplomats.
I do believe AHQ is an important organization that will succeed on an national and  international level and provide its members with more visibility worldwide. I am confident that my credentials and work experience will serve and benefit AHQ goals.
Me Lucie Laplante (Candidate Région “Europe”)
Lucie

Me Lucie Laplante, LL.B., mineur en science politique, master français et DESS en droit, est membre du Barreau du Québec (2003) et du Barreau de l’Etat de New York (2009). Me Laplante possède une solide expérience dans les secteurs privé et public en Amérique latine et en Afrique, ainsi qu’au sein des organisations internationales. Elle est spécialisée en droit des contrats et droit international. Me Laplante travaille actuellement comme juriste principale au quartier général de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (www.ifrc.org) situé à Genève. Auparavant, Me Laplante a travaillé en Afrique de l’Ouest, plus précisément en Sierra Leone pour la Coopération allemande (GTZ) et en Côte d’Ivoire pour l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) où elle a fourni une assistance technique aux gouvernements dans le cadre de la réforme de leurs systèmes judiciaires et de la sortie de crise. Antérieurement, le travail l’a amenée en Amérique latine où elle a agi à titre de conseillère juridique étrangère au sein d’un cabinet d’avocats mexicain à la ville de Mexico en droit des affaires et en droit des investissements étrangers. Elle a aussi coordonné des projets de coopération internationale portant sur l’aide juridique en matière pénale et criminelle en Bolivie et au Chili soutenus et financés par le Barreau du Québec et l’Agence Canadienne de Développement International (ACDI). Au début de sa carrière, elle a travaillé pour un cabinet d’avocats et une organisation non gouvernementale à Montréal, l’Association Internationale des Avocats de la Défense (AIAD) et a effectué des stages au Fonds International de Développement Agricole (FIDA) à Rome (Italie) et au ministère de la Justice ontarien.



J’ai eu l’honneur de siéger au conseil d’administration de AHQ depuis sa création en 2009 à titre de membre suppléant pour la zone géographique du "reste du monde", étant à l’époque basée en Sierra Leone. Au cours des deux dernières années, j’ai participé à la mise sur pied de AHQ et à la création du bulletin de AHQ dont 4 numéros ont été publiés à ce jour.

En parallèle, j’ai fait partie du groupe de travail du Barreau du Québec relatif à l’exercice de la profession hors Québec. Ce groupe a abordé toutes les questions touchant les membres à l’étranger et a soumis de nombreuses recommandations les concernant. J’ai donc une vision globale des défis auxquels font face les membres œuvrant à l’étranger et de la position du Barreau du Québec sur le sujet.

Forte de mon expérience des deux dernières années au cours desquelles j’ai été en communication avec plusieurs d’entre vous, je demeure plus convaincue que jamais que nous offrons une fenêtre sur le monde tout à fait unique au Barreau du Québec et que nous devons faire entendre notre voix à l’unisson auprès des plus hautes instances de notre ordre. La défense de nos intérêts est toutefois un travail de longue haleine. Je soumets donc ma candidature comme membre du conseil d’administration pour la zone géographique de l’Europe afin de pouvoir poursuivre la défense de vos intérêts.


Me Philippe Pelletier (Candidat Région “Europe”)
Philippe.Pelletier.2

Me Philippe Pelletier est membre du Barreau du Québec et occupe actuellement un poste de juriste à la Division de la propriété intellectuelle et des marchés publics du Secrétariat de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC).   Il travaille essentiellement avec l'équipe du Secrétariat responsable d'administrer et d'encadrer les négociations concernant l'Accord sur les marchés publics de l'OMC. Il travaille aussi subsidiairement sur des questions liées à la propriété intellectuelle.

Auparavant, il a effectué un stage à l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) dans le Service juridique des systèmes d'enregistrement international (Secteur des marques, dessins et modèles industriels et des indications géographiques).  Il a également occupé un poste d'auxiliaire d'enseignement au cycle supérieur dans les domaines du droit des affaires et de la réglementation des valeurs mobilières à la Faculté de droit de l'Université Laval.

Philippe est diplômé de l'Université Laval. Il détient un diplôme en droit et un LLM spécialisé en droit international et transnational.  Il a aussi étudié le droit international à l'Université de Göteborg, School of Business, Economics and Law, en Suède; Universidad Austral, Facultad de Derecho, en Argentine; et à l'Université Toulouse 1 Capitole, en France.

J'ai suivi avec un grand intérêt le travail accompli par AHQ depuis sa création en 2009 et je me suis impliqué en rédigeant deux articles pour les bulletins d'AHQ.   J'ai maintenant envie de m'investir d'avantage et c'est avec plaisir que je me porte candidat au conseil d'administration d'AHQ.

L'idée de m'impliquer activement dans l'exécutif de l'AHQ m'enthousiasme. Je suis jeune, dynamique et convaincu de pouvoir contribuer positivement à faire avancer les intérêts des membres du Barreau ouvrant hors-Québec.   Je partage les objectifs d'AHQ et je suis prêt à investir temps et énergie dans ce projet.


Me Marc Porret (Candidat Région “États-Unis”)
Marc

Me Marc Porret, BCL, LLB, (McGill) DEA (IUHEI), est membre du Barreau du Québec depuis 1999. Depuis janvier 2005, il est juriste au Secrétariat des Nations Unies à New York, tout d’abord à la Division des affaires juridiques générales du Bureau des affaires juridiques et, depuis juin 2009, à la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme. Me Porret s’occupe plus particulièrement des problématiques du terrorisme en l’Afrique de l’Ouest (Nigéria) et de l’Est (Somalie). Il a travaillé auparavant au Bureau international du travail à Genève et dans un cabinet privé à Zurich en arbitrage international. Il a par ailleurs travaillé pour le Ministère des affaires étrangères et du Commerce international du Canada à Ottawa et le Centre Droits & Démocratie à Montréal et au Guatemala.



Depuis février 2006, je me suis donné comme objectif de faire entendre la voix des membres du Barreau hors Québec auprès des instances du Barreau. Ces efforts se sont concrétisés avec l’incorporation d’Avocats Hors Québec, une association de plus de 500 avocats aujourd’hui.

AHQ est devenu, grâce à ses efforts, le porte-parole des avocats hors Québec, et le Barreau accepte désormais de discuter avec nous au plus haut niveau. Les efforts de AHQ ont aussi débouché sur la création par le Barreau du Groupe de travail relatif à l'exercice de la profession hors Québec qui a formulé des recommandations que nous voulons mettre en œuvre, un site web, un forum de discussion, un bulletin, des réceptions à Londres et Hong Kong ainsi que d’autres projets qui se développent actuellement sous l’impulsion de nos membres. Après 5 ans à la barre de ce projet, je veux maintenant passé le flambeau de la présidence, mais désire continuer mon implication auprès du CA, si les membres en décident ainsi. Je compte, lors de ce second mandat, de me concentrer sur la mise en œuvre des recommandations du Groupe de travail et sur la gestion de son site internet.

Me Pascale Portelance (Candidate Région “Reste du Canada”)
Pascale

J'ai obtenu mon diplôme en droit civil à l'université de Montréal en 2001 pour ensuite pratiquer à Montréal aux cabinets Pepin Létourneau, Bélanger, Sauvé puis principalement Donati, Maisonneuve en litige civil, assurances et responsabilité civile. En 2008, une opportunité s'est présentée à moi et mon conjoint qui nous a amenée à venir travailler et vivre dans la région de Toronto. Je pratique en contentieux chez RBC, à Mississauga depuis 2009. Avant de faire mes études en droit, j'ai effectué des stages en coopération internationale au Pérou et en République dominicaine, lors desquels j'ai enseigné et appris l'espagnol mais surtout développé un intérêt marqué pour le voyage et la découverte d'autres parties du monde. Par ailleurs, j'ai fait partie du comité de rédaction du journal de l'AJBM lorsque je demeurais à Montréal.



Considérant que l'Association s'adresse spécialement aux avocats québécois pratiquant à l'extérieur du Québec et demeurant dans la région de Toronto depuis plus de 3 ans maintenant, je suis très intéressée à faire partie du CA de l'AHQ. L'idée de regrouper des avocats du Québec et hors Québec pour former une association me semble à la fois géniale et nécessaire dans la réalité actuelle. À mon avis, la mobilité des avocats devient un atout pour les avocats et un "must" pour une majorité d'employeurs et la réalité de grand nombre d'entre nous; d'où la nécessité de créer un réseau permettant aux avocats hors Québec d'entrer en contact et d'échanger.

Je pense avoir les habilités et la motivation pour faire partie du conseil d'administration de l'AHQ et il me ferait plaisir de pouvoir contribuer de quelconque façon à l'avancement de l'Association que ce soit via la rédaction de son Bulletin, la participation à l'un de ses groupes de travail ou encore l'organisation d'évènements/formations permettant d'établir un lien entre les avocats hors Québec, notamment ceux situés en Ontario.

Me Corina Stonebank (Candidate Région “États-Unis”)

Corina
Me Corina N. Stonebanks, BCL, LLB, est membre du Barreau du Québec et du Barreau de New York depuis 1996. Me Stonebanks est propriétaire de Stonebanks Consulting LLC à New York. Elle a travaillé comme Directrice des Projets au sein du Brooklyn Bar Association Volunteer Lawyers Project, un organisme à but non lucratif, comme sociétaire chez King & Spalding LLP et Goodkind, Labaton, Rudoff & Sucharow à New York, et chez Woods et associés à Montréal. Anglophone de Montréal, Me Stonebanks vit avec son mari, aussi membre du Barreau du Québec, à New York depuis plus de 10 ans. A titre bénévole, Me Stonebanks est membre du CA de l’AHQ depuis 2009, est sur le Harriman Board du American Red Cross of Greater New York et sera co-présidente de l’Association des Parents du Lycée Français de New York jusqu’à 2013.

Je suis intéressée de m’impliquer dans ce projet afin que les intérêts des membres hors-Québec soient pris en compte par le Barreau et que le Barreau s’inspire des pratiques des autres barreaux à ce titre. As someone with bar membership in both Quebec and New York City, I feel it is important that the Barreau appreciate the diversity of options available to its members and the motivations and incentives we have to remain or leave the Barreau du Quebec. Finally, as an active member of the AHQ since before its formal inception and as a current member of its CA, I have come to realize the importance and utility of having an anglophone member on the CA, namely, to provide representation of this minority within the Barreau outside Quebec and for purely practical purposes when reaching out to our global membership and contacts.

Me Julien Tétrault (Candidat Région “Reste du Monde”)

MA-002-Julien_Tetrault

Je suis avocat spécialisé en immigration de gens d’affaires (« programme immigrant investisseur ») et associé du cabinet Mandeville & Associés, cabinet québécois établi à Hong Kong, Pékin et Montréal. Après avoir débuté ma pratique à Hong Kong de 2002 à 2005, je suis depuis 2006 le directeur de notre bureau de Montréal. Nous représentons d’année en année plusieurs centaines de candidats à l’immigration d’affaire originaires de plus de 60 pays et territoires.

Depuis 2006, je participe aux rencontres officielles importantes organisées par le Ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec, lorsqu'il est question d'enjeux relatifs au programme d’immigrant investisseur.

Après avoir fait mon entrée au conseil d’administration de l’AHQ en 2011, j’ai contribué à la création de la section « Immigrant Investisseur » de l’AHQ, puis entamé en septembre 2011 le processus de reconnaissance auprès des instances gouvernementales concernées. Depuis le 15 décembre 2011, le Ministère de l’immigration et des communautés culturelles (MICC) reconnait la section « Immigrant Investisseur » de l’AHQ comme interlocuteur officiel dans les discussions touchant l’intérêt des avocats et de leurs clients.



Solidaire des grands objectifs de l’AHQ tels la création d’une catégorie de membres inactifs au Barreau et d’une tarification appropriée des frais de Barreau, je me porte candidat plus particulièrement au nom des membres actifs du Barreau qui pratiquent Hors Québec. À titre d’administrateur de l’AHQ, mes principaux objectifs sont les suivants :

1.       contribuer au rayonnement et aux succès de l’AHQ par les démarches mises de l’avant par le Conseil d’administration,

2.       augmenter l’offre de formation professionnelle donnée sur place en Asie,

3.       assurer un lien officiel direct entre les membres AHQ d’Asie et les instances gouvernementales québécoises et canadiennes en Asie et au Canada, et

4.       créer un forum de discussion entre les avocat(e)s hors Québec qui œuvrent dans le même champ de pratique.

Un grand nombre d’avocats hors Québec œuvrent dans le domaine de l’immigration de gens d’affaires, particulièrement en Asie où une forte proportion de nos membres y consacrent l’essentiel de leur pratique. L’AHQ est  le véhicule naturel nous permettant de nous exprimer sur ces questions entre nous, et de communiquer directement avec nos instances gouvernementales en Asie comme au pays. Dans ce contexte, l’AHQ jouera un rôle crucial de représentation des intérêts de ses membres auprès du gouvernement. À titre d’administrateur de l’AHQ, je tirerais intérêts de ma pratique en Asie et de mon expérience dans les discussions avec les instances gouvernementales pour le bénéfice des membres.


Me Marie-Andrée Vermette (Candidate Région “Reste du Canada”)
MAVermette

Maître Marie-Andrée Vermette est associée du cabinet WeirFoulds LLP à Toronto.  Elle pratique dans le domaine du litige, principalement le litige commercial et de droit public.  Elle a récemment été incluse dans les listes “Leading Lawyers under 40” et “Canadian Litigation Lawyers to Watch” du magazine Lexpert®.

Maître Vermette est membre du Barreau du Québec (1998) et du Barreau du Haut-Canada (2001).  Après avoir effectué son stage au Ministère de la justice du Canada à Ottawa, elle a travaillé au même Ministère pendant quelques mois et a ensuite fait une cléricature sous la direction de l'Honorable juge Gonthier à la Cour suprême du Canada.  Maître Vermette a par la suite complété une maîtrise en droit axée sur le droit international public à l'Université Columbia à New York où elle fut nommée "James Kent Scholar".

Maître Vermette est diplômée du programme national de l'Université McGill.  Pendant sa dernière année de baccalauréat, elle a étudié pendant un semestre à l'Université de Groningue aux Pays-Bas.  Maître Vermette est membre du Comité des langues officielles de l'Association du Barreau de l'Ontario et du comité consultatif de la Faculté de droit de McGill.

Après avoir complété un premier mandat en tant qu’administratrice et avoir travaillé à la mise sur pied de l’AHQ avec les autres administrateurs, je crois que je peux continuer à apporter une contribution positive aux travaux de l'AHQ et je pose donc ma candidature pour un second mandat.  Je connais maintenant très bien les enjeux reliés aux avocats hors Québec.  Je crois également qu’étant donné qu’un nombre important d’avocats hors Québec sont, comme moi, des avocats en pratique privée dans une autre province canadienne, il est important que cette perspective soit représentée au sein du conseil d’administration de l’AHQ.  De plus, mon expérience de travail au gouvernement fédéral, mes études à l'étranger et mes nombreux amis avocats exerçant à l'extérieur du pays enrichissent ma perspective.  J’espère avoir l’occasion de faire partie de la prochaine étape dans la vie de l’AHQ et de participer à la mise en œuvre des projets et idées dont nous avons discuté depuis la naissance de l’AHQ.
 

Retour
Copyright © 2018. Tout droits réservés - All Rights Reserved - Association des Avocats Hors Québec (AHQ)